Astres

Qui sont les propriétaires des 2 000 MNR* confiés aux musées français au lendemain de la Seconde Guerre mondiale ? L’association Astres soutient toutes les actions en faveur de la recherche de provenance afin qu’ils soient plus rapidement restitués à leurs ayant droits.

Crédit photo : Patrick Goetelen

La France s’est engagée lors de la Conférence de Washington, en 1998, à trouver des solutions justes et équitables pour la restitution des œuvres d’art spoliées pendant la Seconde Guerre mondiale. La recherche de provenance concerne la reconstitution de l’histoire et de la trajectoire des biens culturels, depuis leur acquisition jusqu’à leur localisation actuelle. Elle est indispensable pour la transparence des transactions, la sécurité, la traçabilité des œuvres d’art mais aussi et surtout pour l’éthique du marché de l’art français et international. Faute de la mise en œuvre d’un véritable programme de recherche, les propriétaires de plus de 2 000 tableaux, dits MNR*, n’ont toujours pas été identifiés.
Convaincue que la recherche de provenance doit devenir une véritable matière transdisciplinaire, l’association Astres, fondée en 2019, entend mener des actions concrètes : soutien à la mise en place d’outils méthodologiques et scientifiques, organisation de formations, recherche de financement, numérisation des archives pour le déploiement de solutions justes et équitables au sens des principes de Washington.

*MNR : œuvres d’art retrouvées en Allemagne au lendemain de la Seconde Guerre mondiale», et répertoriées aujourd’hui Musées Nationaux Récupération.

Abonnez-vous !