Création d’un diplôme universitaire
Recherche en provenance des œuvres d’art, université Paris-Nanterre

L’association, consciente de la nécessité impérieuse de former des jeunes diplômés et des professionnels au métier de chercheur en provenance, est à l’initiative de la création d’un diplôme universitaire en la matière.

Officiellement présenté en novembre 2020 lors d’un colloque intitulé « Quand la provenance de biens culturels est contestée : recherches, méthodes, métier », ce diplôme universitaire ouvrira ses portes en janvier 2022 au sein de l’université Paris-Nanterre.

L’ÉTUDE DE PROVENANCE,
CRÉATION D’UN DIPLÔME UNIVERSITAIRE

Le 23 novembre 2020 s’est tenu le colloque « Quand la provenance de biens culturels est contestée : recherches, méthodes, métier » organisé en partenariat avec l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS), l’Université Paris-Nanterre, l’Université de Paris et avec le soutien du Mémorial de la Shoah. Il a été l’occasion de s’interroger sur le sort des biens culturels déplacés dans des conditions historiques confuses.

Cette journée d’étude fut un grand succès, réunissant environ une centaine de personnes venues écouter une quinzaine d’intervenants de divers pays d’Europe. Parmi les auditeurs, se sont côtoyés tant des universitaires que des professionnels.

Dédiée à la recherche de provenance, cette journée d’étude s’est attachée à mettre en lumière les trajectoires des œuvres et les « traces » laissées par celles-ci lors de leurs acquisitions, spoliations, dispersions et ventes. Il est ainsi apparu que la recherche de provenance était devenue un réel enjeu pour les musées mais également pour le marché de l’art.

Lors de ce colloque, six étudiants-chercheurs – encadrés et financés par Astres – ont présenté leurs travaux de recherche de provenance, démontrant ainsi qu’avec un sérieux travail de recherche il était possible de retrouver la trace d’œuvres classées MNR. Cette initiative a également démontré la motivation de la jeune génération de chercheurs à faire progresser les connaissances relatives aux MNR et à développer la recherche de provenance en tant que discipline.
En savoir plus

Astres est convaincue que le développement de cette discipline est indispensable pour permettre aux acteurs du marché et des institutions de s’assurer de la disponibilité et l’authenticité des biens culturels dont ils traitent chaque jour.

A plus grande échelle, cela devrait aussi assurer aux collections publiques comme privées et au marché de l’art une certaine transparence, nécessaire dans un contexte de mondialisation et de mouvement accéléré des biens culturels.

Suite à ces constats, c’est avec la plus grande joie que l’association voit l’ouverture prochaine d’un diplôme universitaire en recherche de provenance à l’université Paris-Nanterre.

Le site du diplôme universitaire Recherche de provenance des œuvres : Circulations, spoliations, trafics illicites et restitutions, contenant des informations sur la procédure d’inscription, est accessible ici.