Brève. 10 ouvrages de Voltaire restitués à la France

Plus rares que les restitutions de tableaux et objets d’art, les restitutions de livres volés sous l’Occupation nazie tendent à s’intensifier grâce à la recherche de provenance. En effet, les pillages nazis ont aussi concerné de nombreux livres et bibliothèques en dépit du silence qui entoure ce phénomène. 

S’inscrivant dans une politique de réparation des spoliations nazies, une coopération entre la France et l’Allemagne a été mise en place s’agissant des ouvrages spoliés. La Bibliothèque Centrale du Land de Berlin travaille aux côtés de la Commission pour l’Indemnisation des Victimes de Spoliations (CIVS) et de la Mission de recherche et de restitution des biens culturels du ministère de la Culture pour faire progresser la recherche de provenance sur ses fonds. Cette bibliothèque berlinoise conserve encore aujourd’hui des milliers de livres spoliés pendant la Seconde Guerre mondiale et dont la provenance reste à identifier.

Le 23 mai dernier, à l’ambassade de France à Berlin, dix ouvrages issus des Œuvres complètes de Voltaire ont été restitués par l’Allemagne à la France. Pendant l’Occupation, ces volumes étaient conservés au ministère des Finances et y avaient été volés par les forces allemandes. Ces ouvrages ont vocation à réintégrer les collections du Service des archives économiques et financières, héritier de l’ancienne bibliothèque du ministère des Finances constituée au XIXe siècle.  

La Bibliothèque Centrale du Land de Berlin poursuit les recherches de provenance en coopération avec la France et d’autres restitutions de livres devraient intervenir dans un avenir proche. 

Piles de livres dans le dépot d’Offenbach, 1946 – CDJC